Route des Champs (2018)


L’été dernier, Claire et Martin sont partis faire un petit tour en tandem. Une belle aventure s’ensuit, on nous a écrit quelques vers pour retracer ce chemin sur les routes du sud français….

 


 

Imaginez-vous un joli mois de mai. Vous avez les mains sur le guidon d’un tandem, et le vent doux du printemps sur le visage, tandis que vous glissez, glissez dans les courbes des petites routes de France. Vous pédalez et les pneus solides tracent une longue ligne de kilomètres dans le paysage. Nez en l’air vous regardez défiler les champs rouges des coquelicots, ceux là même qu’on oublie dans nos grandes villes. C’est comme un rêve d’enfant, de saluer les châteaux et les vignes, les prairies et les plages méditerranéenne. Se gaver de cerises à pleines poignées, et s’endormir sous le regard affectueux de la lune et des oliviers.

Avignon, Nîmes, Perpignan, Carcassonne, Toulouse, vous filez sur la carte à travers Drôme, Vaucluse, Camargue, Pyrénnées Orientales, dans un sud aux senteurs de pins et de mer.

Des petits villages aux grandes villes, autant de fleurs, de jardins et de marchés qui vous attendent les bras ouverts. Vous traversez les accents parfumés du sud, recueillez les confidences des forêts silencieuses et des jours gris, vous respirez à poumons raffermis, votre cœur aussi gonflé que vos cuisses désormais fièrement musclées.

Vous repartez confiant chaque matin, et à chaque étape laissez de larges sourires derrière vous, alors que les pépés du bar lèvent leur verre en vous voyant, s’exclamant : « Regardez comme ils sont beaux, nos jeunes ! ».

Voilà, vous pédalez heureux, peut-être tout simplement parce qu’il n’y a rien de plus beau que de passer son printemps dehors, à voir du pays la tête dans les nuages.

Vous pédalez heureux car le bonheur, c’est sacrément simple.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :