Tag Archives: Sommet Copenhague

Le velo Copenhague

30 Déc

Le MIT utilise l’événement qui regroupe les chefs d’Etat en ce moment au Danemark. La célèbre Université de technologie présente le Vélo Copenhague, L’innovation se trouve dans la roue du vélo. Après les voitures hybrid voici que les vélos hybrid ont la côte.

Cette roue pourra s’adapter sur pratiquement tous les vélos. Elle est équipée d’un moteur électrique au niveau du moyeu. Elle récupère l’énergie lors des phases de freinage et aide au pédalage lors des montées.

Autre innovation, elle est équipée d’une connexion Bluetooth et communiquera avec l’iPhone pour devenir un véritable coach sportif en mesurant différents paramètres (vitesse, accélération,…)

Cette roue sera disponible en 2010 et son prix de vente de 1000 USD environ s’approchera du prix de vente de certains vélos électriques.

La video sur Youtube!

Article de w3sh

Publicités

Et si la taxe carbone payait mon vélo ? Article TerraEco.Net

14 Déc

Le Club des villes cyclables a eu une idée folle. Quitte à être redistribuées, les compensations qui découlent de la taxe carbone pourraient bien servir à financer l’achat de vélos pour les particuliers.

Nous sommes au beau milieu d’un débat sur la taxe carbone et tout le monde se demande : ’comment la redistribuer ?’, confiait Jean-Marie Darmian, président du club des villes cyclables et maire de Créon. Nous nous demandons si cette taxe ne pourrait pas servir à faire entrer les citoyens dans un cercle vertueux. » Comment ? Grâce au vélo pardi. A quelques jours de l’ouverture de la semaine de la mobilité, le Club a diffusé un communiqué proposant des « incitations économiques à l’usage du vélo ». Au cœur de son message, un principe simple : « Plutôt que de rendre un chèque de 200 euros avec lequel les Français pourront reprendre l’avion ou faire deux pleins d’essence, le gouvernement ferait mieux de financer l’acquisition d’un vélo. C’est meilleur pour l’environnement », explique M. Darmian. Mais il ne semble pas avoir été entendu, pour l’instant, par Nicolas Srakozy. Car le montant de la compensation que les ménages toucheront -sous forme de déduction d’impôt sur le revenu ou de chèque vets – les Français pourront le dépenser comme ils veulent, même en billets d’avion si ça leur chante.

Le Club des villes cyclables avance aujourd’hui deux propositions. Selon la première, tout achat d’un vélo serait subventionné par l’État à hauteur de 40% du prix d’achat (avec un plafond de 200 euros). L’argent serait déduit des impôts pour les Français imposables ou reversé sous forme d’un chèque pour les plus démunis. Une mesure qui risque de coûter cher à l’État. En effet, 3,4 millions de nouveaux vélos ont été achetés en France en 2008 à un coût moyen de 262 euros, selon les chiffres même du Club. Financer 40% de ces achats reviendraient à régler une ardoise de 356 millions d’euros dès l’année fiscale 2011.

Indemnités kilométriques

La deuxième proposition est plus prometteuse : les employeurs financeraient à hauteur de 0,20 euros le kilomètre les déplacements de leurs employés. Car « l’utilisation du vélo comme moyen principal de déplacement sur les trajets domicile-travail coûte en moyenne à son propriétaire 250 euros par an », souligne le communiqué. 250 euros pour le remplacement des chambres à air, des freins, des pneus, des systèmes de transmissions et pour une révision annuelle chez un professionnel. Indemniser les travailleurs cyclistes pourquoi pas ? Après tout, une indemnité kilométrique est déjà prévue dans certains cas pour les conducteurs tandis que depuis cette année, les entreprises sont tenues de prendre en charge à 50% les abonnements de leurs employés aux transports en commun. Déjà le Club a remporté un petit bout de victoire en 2008 avec la prise en charge par les entreprises de 50% des abonnements aux locations de vélos municipaux (Vélib, Velov…).

L’adoption de nouvelles mesures pourrait achever de convaincre les Français d’enfourcher leur bicyclette. Aujourd’hui, 50% des trajets de moins de 3 kilomètres se font en voiture. Pour le moment, le gouvernement ne souhaite pas se mouiller sur le sujet. « Ces propositions ainsi que d’autres sont à l’étude », souligne-t-on au simplement au ministère de l’Environnement. Et rien ne sera officiellement annoncé avant la semaine de la mobilité qui s’ouvre le 16 septembre.

Le rédacteur :
Karine Le Loët

J’ai testé le vélo électrique – Article Le Monde

13 Déc

AFP/JOEL SAGET - Avec sa batterie à roulettes, la traversée de Paris ressemble à un parcours de santé.

Article: LEMONDE.FR | 13.12.09 | 07h57

En découvrant la tête du livreur d’Allo Pizza, j’ai compris que je ne pourrais plus jamais me passer de vélo à assistance électrique, le VAE pour les intimes. D’habitude, dans la côte à 10 % de la rue de Belleville, à Paris, je m’effondre à mi-pente, en nage, sur le guidon de mon biclou. Et Allo Pizza compatit, ou pire, s’esclaffe. Cette fois, à mi-chemin, les yeux dans les yeux, j’ai lu dans son expression qu’il pensait avoir affaire à la nouvelle Jeannie Longo.

UNE POINTE À 25 KM/H

Normal. Ce roi de la livraison à domicile n’a pas eu le temps de repérer, blottie au creux de ma selle, la batterie lithium polymère. C’est le dernier cri, proposé par Velectris, le spécialiste des kits d’électrification. Reliée à un régulateur électronique sous le porte-bagages, puis à un capteur de cadence de pédalage et enfin à une roue motrice à l’avant, cette batterie me propulse jusqu’à 25 km/h, la vitesse limite légale de l’engin. L’Italien Riccardo Ricco, avant d’être contrôlé positif, n’avait pas fait mieux dans la montée du col d’Aspin lors du dernier Tour de France. Mais le but n’est pas de mettre la pâtée au maillot à pois. Il s’agit plutôt de soulager l’effort en fonction de la pente dès le premier coup de pédale. Et soudain, le coup de cuisse, chimiquement sain et légèrement survolté, semble miraculeusement surpuissant.

Pour l’instant, ce genre de performance reste assez solitaire. Car les vélos électriques sont des ovnis. Le Conseil national des professions du cycle estime à 17 000 le nombre d’engins de ce type vendus l’an dernier, pour un prix moyen de 1 000 euros. Une paille face aux 242 000 vélos de ville et aux 3,5 millions de petites reines toutes catégories achetées en 2007. Les spécialistes recommandent le VAE aux personnes âgées qui regrettent leur ancienne allure de Poulidor. Personnellement, je vise la fin du cauchemar métropolitain. Sur terrain plat, l’autonomie de la batterie doit m’autoriser 40 km. Largement de quoi survoler mes dix bornes quotidiennes aller-retour. Dix minutes de moins qu’en métro.

LE MATCH VÉLO-MÉTRO-MOTO

Côté pépettes, j’ai pris ma calculette. A la louche, entre l’investissement, la main-d’œuvre sur les cinq ans de vie promis pour la batterie, et 1,50 euro de recharge électrique pour 1 000 km prédit par le fabricant, je dois m’en sortir pour 1,24 euro par jour. Mon métro-boulot-dodo en abonnement mensuel me coûte lui 1,77 euro par jour. Quant à mon collègue Vincent, qui débarque au bureau en moto, après un trajet moitié moins long, il débourse au quotidien 2 euros. Inutile de faire nos comptes carboniques, mon VAE l’emporte à tous les coups.

Reste qu’en VAE, on n’est tout de même pas à l’abri du rhume ni du ridicule : grisée par ma déconcertante aisance à la grimpette, j’ai oublié de recharger la batterie, jusqu’à tomber en rade, rue de Belleville. C’est là que j’ai constaté que j’avais perdu du mollet. Ouf, Allo Pizza ne passait pas par là.

Cécile Cazenave

Concours Equiterre Canada

29 Oct

Un article pour vous presenter le concours fait par Equiterre Canada, c’est vraiment sympa, la video explique le truc!

Nous devrions en prendre de la graine…

En plus de l’info sous et dans la video vous pouvez aller sur le site d’Equiterre.

L’automne 2009 est un moment clé en changements climatiques : le Sommet des Nations unies à Copenhague déterminera le prochain protocole de Kyoto. Le Canada est l’un des 10 plus grands producteurs de gaz à effet de serre (GES) au monde. Au Québec, les transports représentent la première source de GES. Le monde entier est prêt à agir.

Comme Steven Guilbeault et Roadsworth, soyez créatifs et engagés dans vos modes de transport et pour sensibiliser vos pairs. Participation gratuite mais uniquement pour les canadiens.

Performance de Roadsworth :
L’artiste de rue bien connu a réalisé une immense toile le 22 setembre dernier. Suivez l’événement en direct!

Trois façons de gagner le concours:

1- Volet citoyen
Répondez à une question sur la vidéo ci-dessus et courrez la chance de remporter un an de transport écolo.

2- Volet Création photos & vidéos
Utilisez les nouveaux médias pour faire la promotion du transport écolo et courrez la chance de gagner plusieurs prix.

3- Volet Employé motivé
Faites la promotion de ce concours au bureau et encouragez votre employeur à mettre en place des incitatifs en transport écologique pour lui permettre de gagner une trousse cocktail transport corporative.

%d blogueurs aiment cette page :