Les aventures de Virgile : « Vous avez dit Niamey? »

10 Juil

C’est qu’il avance notre Virgile, ancien de K13, pilote et routard hors paire!

Voici le début de son derniere article:

«Vous avez vu votre tête ? Tirez la langue pour voir ? Vous êtes sec, au bout, complètement déshydratée. Vos reins, votre cœur et votre cerveau ont commencé à se servir dans vos muscles, surtout qu’il n’y a plus guère de graisse!» me lança frontalement le toubib que je m’étais discipliné à consulter après qu’une légère éraflure au bras –mordu par des chaumes terreuses alors que je prêtais main forte à la monte du toit d’une case en brousse profonde- se soit transformée en plaie ignoble et que je me sente passablement fébrile.

J’eu pour réaction salutaire d’enfourcher mon engin et de faire 100 kilomètres à travers brousse en direction de Niamey –où je suis arrivé retapé !- pour m’éloigner de cette fébrilité que je sentais liée davantage au lieu qu’à moi-même. Ah la ville…!

Au passage, je fus bon pour des antibiotiques -car mon corps s’était affaiblit et en l’état, la moindre petite écorchure pouvait se transformer en désagrément insurmontable- et une cure de potassium et chlorure de sodium. Pour dire les choses comme elles sont, je dois boire 2 litres d’un liquide saumâtre fabriqué au rabais par un laboratoire indien et distribué gratuitement par l’OMS aux populations africaines qui en font commerce et l’utilise principalement pour les enfants atteints de diarrhées !

Subitement ragaillardis par l’espoir que mon traitement à base de sel fasse de moi cette machine que j’avais été d’antan, ce mercenaire infatigable à la solde de l’étonnement, j’enfilai les kilomètres comme… >> LIRE LA SUITE >>

Publicités

Une Réponse to “Les aventures de Virgile : « Vous avez dit Niamey? »”

  1. Réglisse 11/07/2010 à 23:38 #

    Je vis depuis 24ans en Tunisie, ici j’ai connu des jeunes Nigériens, Togolais, Mauritaniens, Sénégalais.
    Je suis allée plusieurs fois au Sénégal .Je connais la Casamance, l’île de Carabane. Mes séjours se sont faits en taxis brousse, en pirogues et chez l’habitant.
    Lorsque j’étais là-bas je rêvais d’une bonne douche que l’on laisse couler une demi heure et ici je rêve de l’Afrique de l’ouest.
    Je vais partir, si tout va bien, à la fin de l’année pour m’installer au Bénin.
    Tu as eu raison de faire ce long voyage, tu en es revenu sans aucun doute l’esprit enrichi mais différent.
    A quand le prochain voyage ?
    Je t’attends au Bénin. !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :