Le Temps d’un Tour : tour du monde à vélo

14 Août

le_temps_d_un_tour_site

le_temps_d_un_tour_photo

C’est l’été, alors en farfouillant sur le net on décrouvre des tonnes d’aventure plus folle les une que les autres…A quand un tour du monde dans Cabine 13? Peut-être est-ce trop d’organisation pour notre folie journalière…mais qui sais!

Voici donc les quelques mots de présentation du projet de Clem et Tom, je vous laisse visiter leur site pour plus d’info, plus d’actualité!

Le temps d’une idée

Flash-back : 1997 : À respectivement 15 et 16 ans, des cousins sont partis pour réaliser une première aventure en vélo, un Cap-Ferret (Bordeaux) – Col du Tourmalet – Barèges (Pyrénées) en 5 jours. Ce n’était pas les kilomètres, ni dormir sous la tente, ni faire le feu le soir qui les ont marqués mais plutôt la joie de rencontrer des gens, la joie d’avoir des fous rires avec eux, bref la joie de pédaler ensemble.

Le temps d’un tour du monde

Faire le tour du monde en tant qu’exploit sportif n’est absolument pas notre motivation. Rouler des kilomètres pour battre le record d’étape ne nous intéresse pas, d’une part, car nous ne sommes pas de grands sportifs à la recherche de performances, et d’autre part que cette pseudo compétition nous fermerait les yeux sur la beauté de notre aventure. Mais ce projet garde une dimension sportive, notre parcours fait tout de même 20 000 kilomètres et quelques hectolitres de sueur. Ce n’est donc pas la performance qui sera le moteur de ce voyage.
Ce voyage se résume à la découverte du monde, des cultures et l’envie d’évoluer parmi des paysages surprenants.
L’emploi du vélo se justifie donc par la proximité qu’il procure avec les populations et par son allure qui permet de profiter pleinement de l’environnement (tout en le respectant) mais aussi de parcourir de longues distances de manière autonome.

Nous voulons profiter de cette aventure au maximum et prendre le temps de s’imprégner des cultures que nous rencontrerons. Notre trajet essaie donc de couvrir une grande diversité de population et de paysages. Cependant, nous n’excluons pas, la possibilité de faire évoluer notre itinéraire au gré des rencontres et des aléas du voyage.

Nous pensons, que pouvoir revenir par l’autre coté de la terre est quelque chose de fantastique. Se dire que l’horizon sera notre seul cap et que si Galilée avait raison il nous ramènera jusqu’à notre point de départ. Un tel voyage nous offre la chance de ne jamais revenir sur nos pas et de toujours avancer vers des chemins nouveaux.

Pour nous deux, ce tour du monde est un passage obligé. Il représente la réalisation d’un rêve imaginé il y a déjà 10 ans, des heures de discussions enflammées et des heures de préparation.
Il représente également à nos yeux de jeunes travailleurs une charnière dans notre vie, un passage important avant d’aborder notre vie future (pour le moment c’est comme ça que nous nous l’imaginons, nous nous donnerons rendez-vous dans le futur pour en parler).

Le temps d’un projet
Notre communication se veut naturelle et non académique car nous voulons intéresser toutes les personnes et toucher un plus large public.

Anecdote : « Clément a été frappé durant sa période de travail au Gabon par une situation excessivement alarmante. En février 2007, la capitale du Gabon, Libreville a été privée d’électricité pendant un mois. La raison principale de cette crise était que le barrage alimentant la centrale hydroélectrique était vide. Il ne pleuvait plus ! La grande saison des pluies (janvier – avril) pourtant exceptionnelle en termes hydrométriques au niveau de l’équateur a été en 2007 très peu pluvieuse, au point de ne pas remplir le barrage ! »
Notre projet est donc de partir à vélo faire le tour du monde, pendant une année, sur le thème du réchauffement climatique. Ce thème est d’actualité mais c’est surtout une profonde conviction pour nous deux.

Nous avons décidé d’observer les impacts du réchauffement climatique sur la vie quotidienne des personnes rencontrées.

Nous allons chercher des témoignages sur les réels effets du réchauffement climatique. Nous voulons donc savoir si cela a déjà changé le mode de vie des gens, si par exemple des dates ancestrales de moissons ont été décalées, si des puits se sont asséchés dans des villages ces derniers temps, si il pleut moins dans certaines régions, nous allons chercher les témoignages dans les villages, dans les régions reculées, dans ces villages de brousse, de savane, de montagne :
Ces témoignages seront « les petites réponses à une grande question ! »

Choisir ce thème permettra de développer et d’approfondir nos connaissances sur ce sujet, cela nous permettra de rencontrer des spécialistes du thème. Cela permettra aussi d’avoir en plus de notre objectif de tour du monde, un thème pour nous pousser à rencontrer des gens pendant ce voyage.

Plus d’info sur : http://letempsd1tour.fr/wordpress/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :